Accueil
Présentation de la paroisse
Horaires des Messes et Permanences
Vie de la Paroisse
Catéchèse et jeunes
Les sacrements
Mouvements d'Action Catholique
Services Fraternels
Vie matérielle
Quelques lectures
Bulletin paroissial
Liens
Accès réservé
Contact

Homélie pour le 11ème dimanche du temps ordinaire B

Préfailles Messe unique

 

Chers frères et sœurs, nous voici tous réunis pour célébrer l’Eucharistie, comme nous y invite notre évêque, afin de rendre grâce comme disciples du Christ, et d’être envoyés comme missionnaires de l’évangile. Nous rendons grâce car c’est une très grande joie d’être

chrétien, et justement parce que cette joie est immense nous voulons la partager à tous ceux qui nous entourent. Voilà pourquoi nous sommes à la fois disciples de Jésus et missionnaires de l’évangile. Voilà pourquoi nous voulons être sel, avoir une vie qui a le goût du Christ, et être lumière, rayonner cette vie du Christ pour la faire connaître à tous.

 

Aujourd’hui le Seigneur nous fait le cadeau de belles paraboles tirées de la création pour nous encourager à être ces disciples missionnaires qui travaillent avec lui à l’avènement du règne de Dieu.

 

Que retenir de ces paraboles ?

Dans le livre d’Ezéchiel il est question d’une bouture, et cette bouture « deviendra un cèdre magnifique. En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux, à l’ombre de ses branches ils habiteront. » Ce « cèdre du Liban, planté dans les parvis du Seigneur, grandira dans la maison de notre Dieu. Vieillissant, il fructifie encore, il garde sa sève et sa verdeur pour annoncer : « Le Seigneur est droit ! »

Cette parabole est pleine d’espérance pour notre Eglise, car le Seigneur accomplit des merveilles avec peu de choses. Avec cette semence que l’homme de l’évangile jette en terre, avec cette graine de moutarde, « la plus petite de toutes les semences. Elle grandit, étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Et la bonne nouvelle, c’est que la terre produit d’elle-même cette croissance.

Il ne s’agit donc pas de multiplier les réunions, mais d’être la bonne terre, le milieu nourricier où la semence va pouvoir germer et grandir.

Mais quelle est cette bonne terre ? Vous le savez, pour connaître les composants d’une bonne terre, on fait une analyse de sol. Et bien on a fait la même chose pour la communautés chrétiennes. On a fait une analyse de sol si je puis dire ces communautés chrétiennes qui vivent et rayonnent l’évangile. Cette analyse a été faite sur des milliers de communautés chrétiennes dans le monde, et voilà ce qu’on a trouvé. On a trouvé 5 éléments qui étaient tous présents dans les communautés chrétiennes vivantes et rayonnantes.

Le premier, c’est la prière.

Le deuxième, c’est la vie fraternelle.

Le troisième, c’est la formation.

Le quatrième, c’est le service.

Et le cinquième, c’est l’évangélisation.

Prière, vie fraternelle, formation, service, évangélisation.

Si dans ma vie, si dans la vie de mon équipe de chrétien, si dans ma paroisse on trouve ces 5 composants, alors ma vie de disciple, mon équipe de chrétiens et ma paroisse auront le goût de l’évangile et rayonneront la lumière du Seigneur Jésus.

 

Je suis sur que souvent nous avons déjà une bonne terre, car je vois déjà de beaux fruits. Mais peut-être que parfois il manque un peu de prière. Alors je vais nourrir ma terre par la prière.

Ou alors c’est la fraternité qui doit grandir, et je vais prendre du temps pour partager avec mes frères.

Ou encore c’est la formation qui est restée en arrière, et justement le parcours alpha ou un groupe biblique vont me permettre de rattraper ce retard.

Et puis il y a le service, spécialement le service des plus petits, des plus pauvres. Peut-être que je peux prendre un service au secours catholique, mais ce sera peut-être aussi tout simplement faire attention à ma voisine.

Et puis il y a l’évangélisation. Alors là je pense que pour beaucoup d’entre nous il faudra ajouter un peu de terreau à notre terre, car nous avons souvent oublié que pour que l’évangile soit entendu, il faut d’abord l’annoncer !

Oui, la bonne nouvelle de l’évangile d’aujourd’hui, c’est que si nous sommes cette bonne terre avec la prière, la fraternité, la formation, le service et l’évangélisation, alors Dieu donne la croissance, et notre paroisse pourra accueillir davantage encore tous ceux qui auront accueilli la Bonne Nouvelle du règne de Dieu.

 

Depuis 2 ans plus de 50 paroissiens ont commencé à se former pour que nos paroisses soient davantage missionnaires. Et c’est vraiment une grande joie de voir des adultes se mettre en marche vers le Christ, en particulier pour demander le Baptême, la Communion et la Confirmation.

 

A l’automne nous vous inviterons tous à participer à ce renouveau missionnaire, en faisant partie d’un petit groupe de chrétiens, un groupe où justement vous pourrez vivre la prière, la fraternité, la formation, le service et l’évangélisation. Ce n’est pas une idée bizarre qui vient de votre curé, c’est ce que nous demande le pape François. C’est ce que nous demande notre évêque Mgr Jean-Paul James. Et c’est ce que vivent déjà des paroisses dans le monde entier et en France !

 

Cette année des paroissiens de chez nous sont allés voir ces paroisses qui ont été renouvelées dans la mission, en particulier à Fontainebleau et Dinard. Et il y a beaucoup de beaux fruits, beaucoup de gens qui reviennent à l’Eglise car ils découvrent comment le Seigneur Jésus est sel et lumière dans leur vie !

 

Chers frères et sœurs, chers paroissiens, je compte sur vous, mais surtout c’est le Seigneur qui compte sur vous. Vous êtes déjà, et vous serez encore davantage ces disciples missionnaires qui vivent et rayonnent la joie de l’évangile !

Il y a tant de gens autour de nous qui ne connaissent pas vraiment le Seigneur Jésus. C’est à nous de leur annoncer, à nous de proclamer Jésus, sel et lumière dans nos vies !              Amen !

 

Père Arnaud de Guibert

 

 

Homélie père Arnaud Juin 2018
 
Homélie père Arnaud Juin 2018